La fête de la bière : Anecdotes autour de la plus grande fête populaire au monde

La fête de la bière : Anecdotes autour de la plus grande fête populaire au monde

La fête de la bière se tient chaque année dans la capitale bavaroise – ou presque. Cet automne, elle a dû être annulée à cause du Covid-19. Et ce n’est pas la première fois dans l’histoire qu’une épidémie vient gâcher la fête ! En compensation, voici quelques anecdotes et chiffres autour de la plus grande fête populaire au monde !

 

La fête de la bière, c’est quoi ?

La fête de la bière est la plus grande fête populaire au monde, emblématique de la Bavière. (Et, pour les amateurs de la géographie, de l’Allemagne tout court. 😉 ) Dans l’espèce de deux semaines, elle rassemble plus de 6 millions de visiteurs venus du monde entier. Par contre, même si c’est vrai que le principal attrait de cette fête est le fameux breuvage alcoolique couleur d’or, la fête de la bière ne s’appelle pas vraiment ainsi.

En allemand, elle porte le nom Oktoberfest (« la fête de l’octobre »). Et les Bavarois l’appellent tout simplement la Wies’n (« le pré » en dialecte bavarois). Pour découvrir d’où viennent ces désignations, il faut remonter l’histoire jusqu’aux origines de cette fameuse fête… 😉

 

L’origine de la fête de la bière

Du mariage royal…

Au début, la fête de la bière n’était guère plus qu’une… course à chevaux ! Et celle-ci ne devait avoir lieu qu’une seule fois : à l’occasion d’un mariage royal. Le 12 octobre 1810, le dauphin Ludwig de Bavière (Louis en français) – futur roi Ludwig I. de Bavière – épousa la princesse Thérèse de Sachsen-Hildburghausen. Un membre de la garde nationale bavaroise, l’officier Andreas Michael Dall’Armi, eut alors l’idée fabuleuse de fêter l’occasion avec une course à chevaux.

Sitôt dit, sitôt fait : le 17 octobre 1810 le mariage fut publiquement célébré, course incluse, sur un pré aux abords de la capitale royale, Munich. En honneur à la jeune mariée, on appela ce champ « le pré de Thérèse » – la Theresienwiese. D’où le nom bavarois de la fête : Le « pré » – la Wies’n – est devenu synonyme des célébrations qui y ont lieu tous les ans.

 

… à la fête populaire

Puisque, mariage ou non, les Bavarois n’en restèrent pas à une seule célébration ! C’était tout simplement trop amusant pour s’en passer ! Alors, dès 1811 et faute de mariage royale, l’association de l’agriculture de Bavière se chargea de renouveler l’évènement. Année après année, la fête fut un tel succès qu’en 1819, réalisant son potentiel économique, les administrateurs de la ville de Munich la prirent en main.

Depuis, la ville de Munich organise une fête de la bière tous les ans, avec 25 exceptions au cours des 210 ans de son existence. Guerres et épidémies ont gâché la fête à de nombreuses reprises – et cette année encore. L’édition 2020 de la fête de la bière a évidemment dû être annulée à cause du Covid-19

 

Pourquoi dit-on « Oktoberfest » alors que la fête de la bière commence en septembre ?

Au début, la fête de la bière se tenait bien tous les mois d’octobre. Le mariage royal avait eu lieu au milieu de ce mois automnal et la « fête de l’octobre » fut d’abord répété tous les ans à la même époque. Sauf qu’on se rendait vite compte qu’il faisait quand même beaucoup plus beau en septembre !

Alors, pour profiter des derniers jours cléments de l’été indien, on décida d’avancer la date. La fête de la bière commence donc traditionnellement le premier samedi après le 15 septembre et dure jusqu’au premier dimanche d’octobre. Mais on le sait tous, les habitudes sont difficiles à changer. La « fête de l’octobre » a donc résisté aux caprices du calendrier et gardé son ancien nom. 😉

 

La fête de la bière et les costumes folkloriques

fête de la bière dirndlIl n’y a pas de code vestimentaire pour participer à la fête de la bière. Cependant, une tenue en est devenue emblématique : le costume folklorique bavarois. Il consiste d’une robe au tablier gaiement coloré et au décolleté généreux pour les femmes et d’un pantalon en cuir, d’une chemise et de mi-bas tricotés pour les hommes.

bavaria lederhosenLe Dirndl (la tenue des femmes) comme les Lederhosen (les pantalons en cuir des hommes) sont finement ornementés – boutons luisants, fils brodés, motifs fleuris… Et le tout est souvent accompagné d’un chapeau de feutre, sans ou avec plume. bavière chapeauAvec, toutefois, des variations locales : Chaque région de Bavière arbore des particularités vestimentaires qui se manifestent dans des détails comme par exemple les motifs ornementaux ou la forme du chapeau.

Le costume « traditionnel » : un coup de marketing vieux de 210 ans !

La tradition de porter le costume bavarois lors de la fête de la bière date de sa toute première tenue en 1810 : Le roi Maximilian I. fut venir les enfants et adolescents en habit local. Le but à l’époque : montrer et représenter la diversité des régions bavaroises au sein du Royaume de Bavière tout justement créé en 1806.

A vrai dire, c’était surtout une campagne de marketing ! Car la tenue bavaroise aujourd’hui décrite comme « traditionnelle » ne l’est en vérité pas tant que ça. Les pantalons en cuir, loin d’être un habit rural de tous les jours comme l’on a tendance à croire, étaient d’abord une tenue de chasse réservée aux plus aisés. Et le Dirndl était une robe inventée à la demande des femmes riches de la ville pour leurs vacances en campagne : Elle représentait pour elles l’idée romantique de l’idylle rurale (et s’avérait d’ailleurs beaucoup plus pratique que leurs robes encombrantes).

Costume de fête, tenue de travail… ou simplement un gadget ?

Autant dire que la tenue « traditionnelle » que les jeunes Bavarois de tous bords arboraient à l’occasion de la première fête de la bière était surtout une invention ingénieuse ! Qui était plus que tout censée stimuler un sens d’appartenance nationale au jeune royaume. N’empêche que, très vite, le costume devint très à la mode. Et au fur et à mesure des bouleversements historiques, il se transforma en véritable symbole d’identité et d’enracinement pour les Bavarois.

Aujourd’hui, le costume folklorique est souvent une tenue de travail : dans les restaurants et Biergärten typiquement bavarois, les serveuses et serveurs en portent tous les jours. Pour beaucoup de Bavarois, c’est aussi la tenue du dimanche ou des jours de fête. Et évidemment,  la fête de la bière serait impensable sans Dirndl et Lederhosen. Même s’il s’agit, là encore, plus d’un coup de marketing que d’autre chose… En témoignent les costumes tape-à-l’œil et bon marché que l’on propose aux touristes venus des quatre coins du monde à l’aéroport de Munich…

 

Bavaria : la gardienne de la fête de la bière

fête de la bière bavariaEn voilà une qui est bien plus vieille et authentique que les costumes bavarois : la Bavaria. Symbole et gardienne de la Bavière, cette figure féminine veille sur les Bavarois depuis des siècles. Incarnant l’État bavarois, elle constitue la contrepartie séculaire de Marie, patronne religieuse de cet ancien royaume.

Le roi Ludwig I. en commanda une représentation monumentale sous forme de statue de bronze. Ainsi, depuis 1850, une Bavaria colossale (18m de hauteur !) trône au bord de la fameuse Theresienwiese. De là, elle veille sur les millions de visiteurs qui viennent participer à la fête de la bière chaque année…

 

La fête de la bière en chiffres

fête de la bièreTous les ans, la ville de Munich accueille autour de 6 millions de visiteurs pour la fête de la bière. Et en 2019, ces visiteurs ont consommé pas moins de 7,3 millions de litres de bière !

La fameuse bière de la fête (l’Oktoberfestbier) se monnaie ! La Maß (un litre de bière en bavarois) coûte jusqu’à 11,80 Euro – presque le dixième de son prix au supermarché ! (Eh oui, hormis la fête de la bière l’or liquide est beaucoup moins cher en Allemagne qu’en France ! Tout en étant super bonne 😉 )

Repas emblématique de la fête de la bière, le Grillhendl – le poulet rôti – accompagne forcément une bonne Maß ou deux entre amis. L’année dernière, 434 998 volailles croustillantes ont été vendues aux visiteurs !

Pas loin de 150 stands gastronomiques vendent de quoi boire et manger aux visiteurs. Dont une bonne quinzaine de fabricants de bière représentant leur marque dans des énormes chapiteaux. Impossible de commander une Augustiner dans le chapiteau du Löwenbräu… Chaque bière ses adhérents !

fête de la bière manègeLes gastronomes à part, la Theresienwiese attire également avec ses centaines de forains. Manèges, montagnes russes, auto-tampons, trains fantômes, tir forain… Les attractions se partagent quelques 42 hectares avec les chapiteaux de bière ! Attention toutefois à respecter l’ordre des choses ! Et de ne surtout pas boire de Maß avant de passer au grand huit !!

Forains, musiciens, serveuses… la fête de la bière donne du travail à environ 13 000 personnes chaque année. Les serveuses de bière dans les chapiteaux notamment sont très réputées pour leur performance impressionnante lors de cette occasion. Elles doivent être capables de porter au moins 10 pots à bière à la fois – l’équivalent d’environ 23 kilos !

 

À 2021 pour la prochaine édition !

Malheureusement, l’édition 2020 de la fête de la bière a dû être annulée… Il faudra donc attendre 2021 pour entendre à nouveau la fameuse expression bavaroise par laquelle le maire de Munich annonce avoir percé le premier tonneau de bière : O’zapft is !

D’ici là : bonne lecture, et Prost quand même !

fête de la bière

 

Magdalena

 

Tu as aimé cet article ? Alors laisse-moi un petit commentaire ci-dessous 🙂

Envie d’en apprendre plus sur la Bavière ? Découvre cette belle région d’Allemagne avec mon petit guide de voyage personnel 😀

Laisser un commentaire